Le rêve de Saint-Sauveur envolé

9 mai 2010 - 20:22

Dans le match à quitte ou double face à Bricquebec, le RSSV a vécu une journée cauchemardesque.

Saint-Sauveur avait placé beaucoup d'espoirs dans la rencontre à Bricquebec. L'enjeu était immense pour les hommes de Frédéric Marie. Une victoire les aurait relancés dans la course à la montée. A l'inverse, une contre-performance et les chances d'accéder en PH s'envolaient. Pour preuve, plusieurs supporters avaient fait le déplacement au stade Albert Legoupil. Un soutien qui n'a hélas pas eu les effets escomptés. L'écart était trop grand entre l'équipe leader du championnat – mieux organisée – et le RSSV. Et la victoire des locaux (2-0) n'a souffert d'aucune contestation.

Pourtant, « Pic » a fait le métier en première période et repoussé plusieurs tentatives des Bricquebétais (20e, 27e, 28e). Peu aidé par sa défense, le portier a longtemps attendu un coup de pouce de ses attaquants. Kévin d'une reprise de volée (20e) et « Balou » d'une frappe tendue des 20 m (24e) ont bien cru ouvrir le score. Puis, « Criquet », seul au second poteau, n'est pas parvenu à convertir un centre parfait de Seb (41e). A ne pas profiter des occasions qui leur ont été offertes, les Jaunes ont fini par s'incliner peu avant la mi-temps. Sur un centre anodin provenant de la gauche, personne ne touche le ballon qui vient mourir dans le petit filet du but de « Pic » (43e, 1-0).

 

Fabien, le coup dur...

 

Menaçants et répondant coup sur coup aux assauts des Bleus en première période, les Saint-Sauverais ont courbé l'échine après la pause. La sortie prématurée de Fabien a sans doute joué dans les têtes de certains joueurs. En voulant gagner un ballon aux dépens de Julien Teiche, « Fab » s'est fracturé le tibia-péroné droit (33e). Résultat, il sera arrêté pendant trois mois. Après une demi-heure d'interruption – le temps d'appeler les secours et d'évacuer Fabien – les acteurs ont repris le cours de la partie pour la plupart choqués par ce qu'ils venaient d'assister.

Retranchés dans leur partie de terrain, les visiteurs ont alors cédé une deuxième fois sur penalty. Une sanction logique au vu du tacle en retard de « Poup » sur l'attaquant bricquebétais (52e). Les belles réactions en fin de match par l'intermédiaire de Criquet et Yohan (90e, 91e) n'ont rien changé. Les défaites à Quettetot (0-3) et contre Picauville (1-2) avaient sonné comme un avertissement. Le revers à Bricquebec a cette fois sonné le glas des derniers rêves de montée.

Romain SAVARY

Commentaires

  • Eric Marie
    5 juillet

    Eric Marie

    Supporter

    50 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 3 Dirigeants
  • 2 Entraîneurs
  • 11 Joueurs
  • 12 Supporters

COORDONNÉES CLUB

UN PROBLEME , UNE QUESTION , QUI CONTACTER ?